post picture
Mariage
Mariage pastel fleuri à la Rivière de Prats
Publié le 31/05/2020

En ce 21 septembre 2019, j’ai eu la joie d’immortaliser le mariage de Marie et Romain sur les bords de la Dordogne au superbe domaine de la Rivière de Prats. Je n’étais pas seule pour cette mission, car j’ai accompagné la photographe Julie Hardiagon seulement un mois après son premier accouchement, sur ce mariage de près de 230 invités.

Des préparatifs jusqu’à la première danse, en passant par la cérémonie religieuse et le vin d’honneur, je vous raconte cette journée intense sous la douce lumière de ce début d’automne.

Préparatifs des mariés au Château de Vidasse

En début d’après-midi, je retrouve Marie, Romain, leurs témoins, leurs familles ainsi que Julie au Château de Vidasse à Pessac-sur-Dordogne pour les préparatifs. Marie se prépare au rez-de-chaussée, Romain à l’étage : ça permet de suivre les préparatifs des deux futurs époux en même temps !

Préparation des filles

Entourée de sa mère, sa tante, sa grande soeur, ses témoins et demoiselles d’honneur et sa grand-mère (c’était le premier mariage parmi ses petits-enfants de mémoire), Marie se prépare au rez-de-chaussée. Elle est toute pimpante et hyperactive. Elle a organisé le mariage sans faire appel à une wedding planner pour cette partie, et on sent qu’elle pense à beaucoup de choses à la fois.

Pour la coiffure, Marie a choisi un un chignon long avec un peigne fleuri sur le côté. Le peigne annonce les couleurs du mariage, et des chaussures de Marie elles aussi dans les mêmes teintes pastel ! La belle brune aux yeux marrons a opté pour un maquillage léger et des boucles d’oreille discrètes. Sa robe dos nu et au décolleté généreux lui va à merveille et lui donne une allure élancée, on en oublie sa petite taille.

Pour l’anecdote, Marie ne souhaitait personne d’autre que sa sœur avec elle avant d’avoir enfilé sa robe, car elle trouvait le body affreux. Un souvenir qui me fait encore sourire aujourd’hui :)
Autre petite histoire : des boucles d’oreille ont disparu pendant les préparatifs. Tout le monde s’est mis à les chercher partout, sous la table, sur les fauteuils… et finalement il se trouvait que quelqu’un les avait déplacées sans savoir tout le bazar que ça donnerait !

Bref, une fois Marie prête, les premières larmes ont commencé à couler du côté de sa sœur, et c’est bien normal ! Même si on assiste à tous les préparatifs, ça fait toujours quelque chose de voir le résultat final : c’est là qu’on se rend compte que, ça y est, sa sœur se marie !

Préparation des gars

Chez les hommes, on est très coquets aussi. Accessoires et tenues envahissent tout l’espace. Je les rejoins lorsque Romain a déjà mis son plastron. Un témoin lui fait son nœud de cravate. Derrière son grand sourire et sa jovialité, je sens subtilement que la pression monte intérieurement pour Romain.
Quand ses parents le découvrent enfin prêts, sa mère – dont il tient sûrement le sourire – ne peut retenir des larmes d’émotion. Son fils se marie, ça y est.

Romain rejoint Marie au rez-de-chaussée pour leur first look, son visage s’illumine davantage. Sa dulcinée est là, rayonnante, et on les laisse seuls quelques instants avant cette longue journée mémorable.

La découverte des mariés

Toutes les personnes présentes, familles et amis proches, les attendent à l’extérieur. Les demoiselles d’honneur trépignent d’impatience de découvrir Marie dans sa robe, et la surprise est à la hauteur. La robe blanche fait bien ressortir le teint bronzé de Marie, et la coupe lui sied parfaitement.

On fait quelques photos du couple devant la façade du Château de Vidasse (d’ailleurs, j’aimerais beaucoup photographier un mariage ici, le lieu est magnifique !) avant de laisser les futurs mariés profiter un peu de leurs proches avec une coupe de champagne.

La voiture des mariés, une jolie MG B blanche (choisie par Romain), attend sagement dans l’allée centrale, prête pour la suite de la journée. Cependant, le ciel se couvre et la météo promet un déluge très prochainement… Pendant le mini-cocktail, Romain va remettre la capote de la voiture. Malgré l’aide, la tâche s’annonce compliquée. C’est à ce moment que je capture Marie, verre à la main, le regard porté sur Romain comme pour le soutenir dans cette mission. Malheureusement, la pluie s’abat pile au moment où on s’apprêtait tous à se rendre à l’église (à la seconde près). L’intérieur de la MG B est complètement trempé… Tant pis, cette voiture sera pour plus tard !

La cérémonie religieuse à l'église de Gensac

On rejoint Gensac, à même pas 5min en voiture du Château de Vidasse. Julie et moi partons devant les autres, mais aucune de nous deux ne sait laquelle des deux églises du village il s’agit, et une bonne partie des rues sont piétonnes ! On trouve le clocher au loin, au-dessus des habitations. On se gare devant l’hôtel de ville et on rejoint l’église à pied. Au passage, les rues sont très mignonnes ! Quelques invités sont déjà là, et les autres arrivent petit à petit. L’église est, je trouve, plutôt chaleureuse et dans les mêmes tons que le mariage de Marie et Romain !

Pendant la messe, je remarque à quel point Marie se tient incroyablement droite, tout le temps et en toute circonstance. Son port altier est un régal pour les photos, jamais elle ne s’affaisse. Même si la messe n’est pas toujours fluide et que je sens qu’ils (les mariés et les invités) ne sont pas forcément pratiquants, j’aime ce moment de recueillement.

Avant de sortir, Marie et Romain remercient chaleureusement le prêtre qui a scellé leur union, en présentant des excuses notamment des petits couacs (comme les témoins qui ne savaient pas à quel moment faire les lectures ^^) avant de sortir, sous les fougères et pétales roses. Une sortie d’église absolument magnifique tout en étant écoresponsable et même zéro déchet !

La MG B n’étant pas encore là, le départ des mariés se fait dans la voiture de Papa, alias le père de Marie. Une coupé cabriolet également, et une certaine pression pour Romain qui la conduit pour la première fois !

Vin d'honneur à la Rivière de Prats sur les bords de la Dordogne

Echange de voiture juste devant le domaine de la Rivière de Prats, et les mariés arrivent triomphants dans leur belle MG B (enfin !) et se garent devant la superbe tente nomade installée pour le repas.

La décoration des tables a été réalisée par les mariés eux-mêmes, et c’est canon ! Une déco 100% végétale, pastel et toute en sobriété sur cinq tables longues où les 230 invités trouveraient leurs places plus tard. L’automne arrivait doucement ce week-end là, et ses couleurs apportaient la touche finale autour de la tente.

Le vin d’honneur avait lieu de l’autre côté du château, du côté de la Dordogne. C’est d’ailleurs au bord du fleuve que nous avons fait la séance couple, très rapidement. En effet, contrairement à ce qu’on pensait Julie et moi, Marie et Romain sont en fait très timides et nerveux lorsqu’ils sont seuls devant l’objectif. Nous avons fait ça sur un ponton sur la Dordogne. Avec les nuages, la traditionnelle golden hour a donné une lumière toute douce.

Marie a ensuite fait son lancer de bouquet, avant de rejoindre les invités. Avant le repas, tout le monde a profité de l’ambiance très festive de l’animation musicale.

Repas et soirée : la fête jusqu'au bout de la nuit

Un des critères de sélection du lieu était de pouvoir faire la fête jusqu’au petit matin (tous les domaines de mariage ne le permettent pas), car les mariés sont très fêtards. Et ça s’est vu dès la fin du vin d’honneur ! Ça promettait donc une belle soirée ;)

Dès l’entrée des mariés sous la tente et les guirlandes guinguettes, il y avait une ambiance de folie ! Ça sifflait, ça chantait, ça dansait, bref, c’était à l’image de Marie et Romain !
Les discours des parents et des amis, comme d’habitude, révélaient au grand jour les secrets les plus honteux des deux tourtereaux.

La soirée s’est poursuivie dans la grange (juste à côté de la tente) où un rideau de lumière habillée le mur du fond. Les invités tenaient des cierges magiques pour l’entrée et la première danse des jeunes époux, et la soirée s’est poursuivie, aussi folle que les mariés l’espéraient grâce au DJ (que je recommande particulièrement après l’avoir vu à l’oeuvre !)

Julie et moi rentrons à presque 2h du matin. J’arrive à 3h quelques à Bordeaux. Epuisée mais heureuse de cette journée.

ces articles où je raconte en images et en mots ces histoires. Quand je revois des photos, que ce soit des mariages ou autres, énormément de détails me reviennent en mémoire, et je n’arrive pas à les garder pour moi. J’aime les raconter, et j’espère que vous aimez découvrir tout ça aussi. Personnellement, je trouve que ça “démystifie” un peu les mariages, surtout avec les petites anecdotes et les couacs qu’on n’imagine pas forcément derrière le fard des reportages photos bien léchées. Et pourtant, oui, même si tout ne se passe pas comme prévu, ce n’est pas grave et ça donne autant d’histoires à raconter ensuite :)

Prestataires du mariage

Photographe principale : Julie Hardiagon

Photographe secondaire : Vaikehu Shan

Coordination le jour J : Unik Day Agency

Robe de mariée : Atelier Confidentiel

Make up : Géraldine Maquilleuse

Coiffure : Scoothair

Fleurs : Avril Mai

Traiteur : Teura Traiteur

DJ : Jean-Baptiste

Tente : Atawa

Lieu : La Rivière de Prats

Epinglez-moi sur Pinterest !

@vaikehushan sur Instagram
instainstainstainstainstainstainstainstainstainstainstainsta